Lev'elles Up

2020-08-03 By Lev'elles up

3 des stéréotypes les plus courants sur la femme Haïtienne

3 des stéréotypes les plus courants sur la femme Haïtienne S’affirmer en tant que femme dans une société aussi machiste que la nôtre est un travail à plein temps qui ne s’achève jamais. Déjà, dans nos familles, la réalité du patriarcat s’impose. L’image de la
femme en tant qu’être faible, soumise et dépendante des hommes perdure à nos jours dans la mentalité haïtienne en dépit de nos différentes évolutions constatées. Et oui, nombreuses sont les femmes qui sont autonomes et qui s’assument pleinement aujourd’hui. Avec le temps, la réussite et l’épanouissement nous sont devenus des priorités. Mais, mal digérées par la société haïtienne.

Les stéréotypes dont nous sommes victimes en sont des preuves. Dans cet article, je parle un peu de trois des plus courants.

« Se Yon gason ki ba li l kanmenm », Cette phrase souvent entendue lorsqu’une femme se trouve au volant d’une voiture reflète cette tendance haïtienne à toujours croire qu’une femme, même en travaillant très dure ne peut pas s’auto-approprier certains biens. On associe directement tout bien possédé par une femme à une histoire d’homme. Pourquoi cette tendance à vouloir attribuer chaque acquisition, chaque réussite, chaque propriété d’une femme aux hommes ? Serait-ce une manière de maintenir la dépendance des femmes aux hommes ? Est-ce tout simplement une question d’égo ?

Un deuxième des stéréotypes que je constate concerne une opinion toute faite véhiculée depuis des années sur le métier de Secrétaire. Cette profession aussi digne que les autres, est entachée par cette mentalité sans fondement qui l’assimile à un travail de maîtresse. Aucune secrétaire n’est exempte de cette perception. Dès qu’un haïtien voit une secrétaire, sa première pensée est la suivante : « Se madan Patwon li ye ». Leur potentiel et leur charisme sont souvent les derniers à être remarqués par la société.

Le troisième des stéréotypes les plus courants que je constate et qui me laisse toujours sans voix, laissez-moi-vous le raconter en une petite anecdote. Il n’y a pas si longtemps, je me suis rendue à un restaurant pour me faire plaisir. J’ai été sujette d’une remarque tellement malhonnête « depiw wel pou kont li konsa, dèyè gason li ye ». Je trouve que c’est une mentalité banale à l’égard de la femme.
Pourquoi une femme est toujours sujette de ces genres de discours lorsqu’elle se rendre toute seule à un bar ou à un restaurant juste pour profiter de la vie ? Pourquoi les hommes ne sont-ils pas sujette à ces genres de propos ? Pourquoi ramener tout ce que fait-la?
Tout compte fait, on constate qu’aujourd’hui en ce plein 21ème siècle les femmes haïtiennes sont encore sujette à de nombreux stéréotypes. La société nous voit encore comme des faibles et incapables, et que seules on ne peut s’en sortir. Beaucoup des femmes haïtiennes, ont été, une fois dans leurs vies, victimes l’un de ces 3 stéréotypes.

Pourquoi ces stéréotypes dominent-ils toujours la société haïtienne d’aujourd’hui? Et comment les femmes doivent s’entretenir pour lutter contre ces formes de jugements fondés uniquement sur le genre? Où tout le monde sera traité à sa juste valeur et non sur son genre? …….

0

EnglishFrançaisKreyol ayisyenEspañol
%d bloggers like this: